50 jours et 5000 km en Macan

Porsche macan SD bleu Turquoise

M07, membre du forum et propriétaire d’un magnifique Macan SD bleu turquoise nous propose un compte rendu après 50 jours et 5000 km à son volant. Mieux qu’un essai dans un magazine voici ses impressions et avis :

M07, à toi la parole !

Voilà déjà 5000 km que j’ai mon beau Macan. Depuis 50 jours exactement. Il doit être temps de faire un petit retour du ressenti.
D’abord, un petit rappel rapide : SD, Suspension pneumatique, 18″, (superbe) bleu saphir, intérieur gris quartz standard, sièges « confort ».

Image

Alors (un peu en vrac) :

  • Esthétique : très très bonne.
  • Confort : excellent[ (surtout avec les suspensions pneumatiques, les jantes 18″, et le vitrage aphonique).
  • Dimensions : importantes. J’ai dû faire élargir la porte de mon garage. Et, avec l’empattement très grand, il n’est pas facile de se garer dans les parkings souterrains : il faut souvent faire deux ou trois manœuvres pour rentrer dans un emplacement. Et il est difficile de sortir du véhicule si l’on a de « gros abdominaux ». De la même manière, sur les petites routes tortueuses, la maniabilité est inférieure à celle d’une Clio…
  • Sièges conforts : je les trouve très bien. Ma femme (qui est petite) a déjà du mal pour sortir. Heureusement que je n’ai pas opté pour des sièges sports avec lesquels elle serait restée coinçée. Et puis, je préfère l’alcantara du centre des sièges au cuir ; c’est plus facile à entretenir, c’est plus confortable, et je trouve ça plus joli.
  • Phares bi-xenon : ça éclaire bien ; l’éclairage qui tourne avec le volant est agréable sur départementales tortueuses. Par contre, l’éclairage sur le côté lorsqu’on braque beaucoup à faible vitesse me semble assez peu utile. Et aussi, en mode automatique, je trouve que les feux s’allument trop rapidement. Un gros nuage sombre, et hop les feux s’allument, alors que les feux de jours sont très suffisants.
  • Tenue de route : ça accroche bien. Avec une motricité très bonne. Juste une petite réserve sur la sortie de virages (très) serrés, où il vaut mieux compter sur la puissance du moteur pour relancer la machine que sur un passage sans trop de ralentissement.
  • Moteur : Quand on veut que ça pousse, hé bien ça pousse. Fort même. Du coup, c’est très agréable et il est bien plus facile de conduire.
  • Boîte de vitesse : en mode conduite cool, elle est très bien. Par contre, si, en mode cool on veut descendre une vitesse manuellement, il y a une latence certaine (parfois deux secondes avant que la vitesse ne change…) En mode Sport, par contre elle est beaucoup plus réactive, et les régimes montent bien.Image
  • Consommation : j’ai fait un AR à Londres (2000 km) pour 7,5 l/100 km (95 % d’autoroute). En moyenne globale 8 l/100 km, 10 en ville. Mais un chouïa de mode sport bouffe 12 l/100 km
  • Position de conduite : juste excellente. Vraiment.
  • GPS et navigation : moyen. Les sorties de rond-point sont souvent mal indiquées ; les itinéraires choisis ne sont pas vraiment les meilleurs, et les alternatives sont bizarres. Sur ce point mon Tom-Tom faisait bien mieux. Le trafic en temps réel n’est pas toujours pertinent (je suis tombé sur des travaux de plusieurs km sur autoroute non signalés par le système) ; j’ai aussi vu des informations de trafic perturbés …qui ne concernaient pas l’itinéraire programmée, et surligner de vert ou de rouge la route où l’on roule ne sert à rien : il vaut mieux regarder sur l’avant du véhicule. Autre chose : la gestion des destinations est très laborieuse et très limitée. Quand au choix des points d’intérêts, hé bien …on n’a pas vraiment le choix, ni les possibilités de gestion.
  • Internet et applications : pas terrible. Pas mal d’endroits où ça ne passe pas. Peu d’applis utiles (l’horaire des trains ou des avions,
    ça intéresse qui ?). Google-Earth avec vue aérienne, ça peut éventuellement servir à frimer avec des auto-stoppeuses, mais l’intérêt réel est moins évident.Pour les parkings, ça fonctionne à peu près bien dans les villes (assez grandes), mais ça ignore les parkings des petites villes ou en campagne. Quand au WiFi dans votre voiture, il faut bien réaliser que ça va grignoter votre forfait 3G/4G.
  • Porsche Connect, PCM connect : ces applications (pour Android) sont très limités en possibilités, très laborieuses (ça plante une fois sur deux), et d’une utilité extrêmement douteuse.
  • Portail Porsche Connect (par Internet). En gros, ça se limite à définir des destinations, que l’on pourra retrouver (pas très facilement)
    dans le véhicule. Et dire qu’il faut payer pour ça…
  • Caméra 360° : Très utile. Mais il me faudra encore quelques mois pour m’y habituer vraiment. Attention, il y a des angles morts cachés. Par exemple, un poteau métallique pas trop gros, situé sur le côté de la voiture mais en avant de la roue ne sera vu par aucune caméra et absent de l’image, alors qu’il existe bien. Idem avec un obstacle à la hauteur de l’ouverture du réservoir.
  • Mode croisière : très bien sur une route que l’on connait pour faire baisser la consommation. Mais à éviter absolument sur une route tortueuse, sous peine de se retrouver en 7ème à 60 en sortie de virage, avec une boîte qui va prendre 4 secondes pour changer de rapport. Autre point : ce mode se déclenche assez rarement tout seul. Du coup, je le déclenche avec un ou deux coups de la palette de droite.
  • Rétroviseurs : celui à l’intérieur est petit, avec une forme pas très pratique pour le regard. On a un peu le minimum. Par contre, je trouve les deux rétros extérieurs très bien.
  • Climatisation : efficace, mais le mode automatique est bruyant. J’ai aussi le vitrage athermique, et j’ai vu une réelle différence, par rapport à mon véhicule précédent (ou à la Fiat-500 de ma femme).
  • Sono : AMHA, l’équipement de base est très bien, et très suffisant.
  • Téléphone : la gestion des communications est bien faite (avec coupure radio ou musique durant la conversation, et reprise automatique). Par contre, pas de lecture ni de dictée des SMS (ça répond …que ça ne fonctionne pas).
  • Attelage : très utile, et très bien fait. Je n’ai aucun regret sur cette option.
  • Régulateur adaptatif : très utile et très pratique. Mais loin d’être parfait. Si l’on sélectionne une distance un peu longue, ça laisse trop d’espace sur le véhicule précédent ; si on choisit une distance courte, ça accélère jusqu’au dernier moment puis ça freine d’un coup (au lieu de ralentir progressivement). Autre souci : vous êtes sur la voie du milieu avec personne devant vous, sur une autoroute de trois voies ; à l’avant, sur la voie de droite il y a un camion ; puis arrive un virage à gauche un peu prononcé ; le système croit que le camion est devant vous, et freine… Mais ça reste un équipement qui renforce la sécurité lors des longs trajets sur autoroute.
  • Assistance de maintien dans la voie : là, je suis plus mitigé. Parce ce que, si ça marche à peu près bien sur une autoroute neuve avec des peintures bien marquées, il y a beaucoup d’éléments parasites. Ainsi, j’ai eu des réactions dans le volant, à cause : de grosses traces de freinage, de coulures d’asphalte devenant brillantes sous une pluie fine, des traces de peinture mal effacées, de peinture de travaux, etc. J’ai aussi vu des bordures de voies avec une sorte de carrelage, non détectées par le système. Et il m’est arrivé de ressentir de légères correction, en quasi-permanence (un peu comme si j’avais un pneu assez dégonflé. Parfois, c’était suffisamment pénible pour que je désactive l’option.

Conclusion : je suis très content de mon Macan, particulièrement beau en bleu turquoise. Il est très agréable sur la route. Mais j’espère que Porsche fera des progrès, côté connectivité.

——————

Merci M07 pour ton reportage complet !
Lire la suite sur le forum, on en parle ICI